Divers

PLASTIGAR : PLASTIQUE & GARONNE

QU’EST CE QUE PLASTIGAR ?

PlastiGar, un projet de recherche inédit pour mesurer et suivre la pollution plastique dans la Garonne et son impact sur la biodiversité. 

 

UNE ÉTUDE SUR 3 ANS DANS LA GARONNE

Pour la première fois, le projet de recherche PlastiGar (Plastique Garonne) qui associe des scientifiques des laboratoires toulousains Interactions moléculaires et réactivité chimique et photochimique (IMRCP,CNRS/UT3-Paul Sabatier) et Évolution et diversité biologique (EDB, CNRS/UT3-Paul Sabatier/IRD), planifie une étude sur trois années et propose de réaliser un suivi spatio-temporel de la pollution de plastique dans la partie amont du bassin versant de la Garonne. Les chercheur.e.s réaliseront des mesures des concentrations de plastiques dans les principaux affluents amont et aval de l’agglomération toulousaine afin d’identifier les potentielles sources principales d’entrée de cette pollution. Ce qui confère une originalité particulière à ce projet, c’est que les scientifiques s’intéresseront aux microplastiques (de 1 à 5 mm) ainsi qu’aux plus petits débris, à l’échelle micrométrique (de 25 à 999 µm). Le transfert potentiel de cette pollution dans le réseau trophique sera évalué après avoir identifié les sites présentant les taux les plus élevés de pollution en plastique. Les chercheur.e.s établiront ensuite la relation entre concentration en plastique dans les organismes et position trophique chez les consommateurs primaires (macro-invertébrés) et secondaires (poissons).

Le projet PlastiGar devrait permettre de déterminer l’importance de cette pollution dans le bassin Adour-Garonne, d’en analyser les sources potentielles et de discuter des mécanismes de transport et transfert dans le bassin versant notamment sur la  commune de Layrac.

 

Plus d’informations : lire le dossier de presse ici

 

Aussi publié dans Le Layracais n°217 de janvier 2019.

Les commentaires sont fermés.